Accueil du site > votations > Communiqué de presse relatif aux résultats des votations populaires du 28 (...)

Communiqué de presse relatif aux résultats des votations populaires du 28 septembre 2014

dimanche 28 septembre 2014

Le Parti du Travail regrette le refus par près de 60% du peuple suisse de l’initiative sur une caisse publique, dont il salue par contre le vote positif dans les cantons de Genève, Vaud, Neuchâtel et Jura, tous des cantons où le Parti Suisse du Travail a des sections actives qui ont fait un certain travail politique pour expliquer à la population les enjeux de la votation. Malgré le scandale des primes payées en trop pendant plusieurs années et le refus des assureurs de les rembourser, malgré l’opacité totale du système des gigantesques réserves accumulées pendant des années et dont on ne sait pas où elles passent et des comptes des caisses-maladie, malgré la hausse vertigineuse des primes d’année en année et ce, quoi qu’on en dise, sans rapport avec la hausse rélle des coûts de la santé, malgré les multiples preuves des magouilles diverses et variées des assureurs, le système actuel pseudo-libéral et de pseudo-concurrence (qui en fait n’est qu’un système d’escroquerie organisée) a pu subsister pour un temps encore grâce aux sommes faramineuses mises dans la campagne par les partis de droite et les assureurs (avec l’argent de nos primes !), grâce à la collusion intéressée entre les caisses-maladie et les élus bourgeois aux chambres fédérales, grâce aux arguments démagogiques et fallacieux martelés en permanence par les opposants durant la campagne, et grâce à la persistence d’une certaine idéologie libérale diffuse dans une partie de la population et qui a pu pousser près de 60% des Suisses à accapeter à continuer de se faire arnaquer de leur plein gré. Mais le Parti du Travail reste confiant quant à l’avenir. Le système actuel n’a plus le soutien que de 60% de la population. Il n’en n’a déjà plus aucune dans le canton de Genève. Avec la hausse inexorable des primes d’année en année, viendra un moment où la situation deviendra insoutenable et où de crédibilité il n’en aura plus aucune. Se posera alors avec force la nécessité d’abandonner le système actuel des caisses privées, cher et inefficace, pour passer enfin à un système de santé entièrement public et social.

Le Parti du Travail salue en revanche le refus cinglant par la population genevoise de l’initiative de l’UDC pour la traversée de la rade, initiative qui aurait coûté au moins un milliard et demi au canton, qui n’aurait résolu aucun des problèmes de mobilité, bien réels, à Genève, qui aurait causé plus de dix ans de travaux et qui aurait pu endommager irrémédiablement la nappe phréatique. Maintenant, nous sommes conscients que la droite genevoise interprétera ce résultat comme un soutien implicite à la grande traversée autoroutière du lac. Le Parti du Travail combattra résolument ce projet, beaucoup plus cher et encore plus inutil que celui de l’UDC. La solution aux problèmes de mobilité à Genève ne passe pas par de nouveaux ponts ou tunnels, mais par une nécessaire réduction du trafic motorisé grâce au développement de l’offre des TPG plutôt que de la réduire, comme veut le faire le Conseil d’Etat pour punir la population d’avoir « mal » voté sur l’initiative de l’AVIVO pour une baisse des tarifs des TPG. Pour cela il convient de revenir sur l’absurde réforme du réseau imposée sans aucune consultation par les technocrates des TPG et de rétablir les lignes supprimées, d’augmenter l’offre, et surtout de baisser les tarifs. Il faut également favoriser la mobilité douce, en augmentant l’offre de pistes ciclabes et d’aménagements pour les piétons.

Enfin, le Parti du Travail salue le refus très nette de l’initiative de Gastrosuisse sur la TVA, qui, sous prétexte de lever une discrimination, se serait soldée soit par une baisse de recettes importante pour la Confédération, avec d’inévitables coupes dans les prestations à la clé, soit par une hausse du taux réduit de la TVA, qui aurait durement frappé les classes populaires.

Pour le Parti du Travail

Alexander Eniline

Secrétaire cantonal

Plan du site |  RSS 2.0