Accueil du site > Actualités > Communiqué du Parti du Travail concernant les événements financiers de (...)

Communiqué du Parti du Travail concernant les événements financiers de Chypre

mardi 19 mars 2013

Le diktat imposé par la troïka à Chypre n’est pas une nouveauté en Europe : un prêt de « sauvetage » contre des mesures d’austérité. Donc, rien de nouveau.

Que ces mesures soient une aberration économique, nul ne le conteste sérieusement. Donc, derechef, rien de nouveau.

Ce qui est nouveau, du moins en Europe, ce sont les moyens : en plus des mesures « classiques », les bricoleurs financiers recourent à un système de prélèvement linéaire sur l’épargne. C’est une forme guère dissimulée de confiscation.

La troïka a franchi un pas dans l’escalade de colonialisme économique : elle s’arroge le droit de s’ingérer directement dans la gestion fiscale d’une nation.

Le Parti du Travail, en l’état, n’entend pas faire une critique détaillée de ce procédé. Il constate simplement que les mesures imposées par la troïka, n’étant pas des mesures logiques, sont purement idéologiques et ont un caractère punitif et d’avertissement aux autres nations de l’Europe.

La prochaine étape pourrait bien être l’abolition pure et simple de la souveraineté nationale des Etats membres de l’Europe.

Plan du site |  RSS 2.0