Accueil du site > Actualités > La guerre et le fascisme : plus jamais ça !

La guerre et le fascisme : plus jamais ça !

jeudi 8 mai 2014

En Ukraine, les bandes fascistes du „Secteur droit“ ne reculent devant rien : vendredi 3 mai, à Odessa, les néonazis ont incendié un camp d’opposants aux nouvelles autorités et une maison syndicale. Plus de 40 personnes ont péri dans les flammes. La majorité des morts sont des membres d’organisations de gauche, du Parti Communiste d’Ukraine et de „Borotba“. „Borotba“ a été fondée en mai 2011 par différents groupes politiques, entre autre l’organisation des marxistes d’Ukraine, une partie de la Jeunesse communiste d’Ukraine, le mouvement des Jeunes contre le capitalisme et l’association de jeunesse Che Guevara. La police ukrainienne n’a pas même essayé d’arrêter l’extrême-droite et d’empêcher ce massacre. Le gouverneur nommé par la junte de Kiev a chanté les louanges des incendiaires : „Ils ont neutralisé des terroristes“.

Le Parti Suisse du Travail exprime ses condoléances et sa solidarité aux familles et aux organisations des victimes. La montée de la violence fasciste en Ukraine conduit le pays directement vers la guerre civile. Cette violence fasciste est officiellement soutenue par le gouvernement à Kiev, qui compte lui-même avec le soutien de l’UE et des USA.

Le 8 mai 1945, l’horreur de la Seconde Guerre Mondiale prenait fin. Dans de nombreux pays, on célèbre traditionnellement cette date comme le jour de la libération du fascisme. Le 8 mai nous engage, nous aussi, en Suisse, à ne plus jamais permettre la guerre, à ne plus jamais permettre le fascisme. Avec cette conviction inébranlable, nous demandons au Conseil fédéral et à tous les partis démocratiques en Suisse de condamner l’attentat fasciste d’Odessa – de la même manière que le fait le Parti Suisse du Travail à travers ce communiqué.

La guerre et le fascisme : plus jamais ça !

Plan du site |  RSS 2.0