Accueil du site > Parti du Travail > La lutte contre prévoyance vieillesse 2020 : une priorité pour le (...)

La lutte contre prévoyance vieillesse 2020 : une priorité pour le PST-POP

mardi 14 mars 2017

Le Comité central (CC) du Parti suisse du Travail – POP s’est réunit samedi 25 février à Berne. Il s’agissait de sa dernière séance avant le congrès ordinaire du PST-POP qui aura lieu les 10 et 11 juin 2017 à Neuchâtel.

Les membres du CC ont confirmé que la lutte contre « prévoyance vieillesse 2020 » (PV2020) resterait la priorité du PST-POP au cours des prochaines semaines et des prochains mois, et ce quelle que soit la variante de la réforme choisie par les Chambres. En effet, si la version du Conseil national et celle du Conseil des États divergent sur certaines points (bonus de Fr. 70.-, rente de veuve, montant exact de la hausse de la TVA), elles convergent en revanche sur l’essentiel : augmenter l’âge de la retraite des femmes et baisser de 12% le taux de conversion du deuxième pilier. La stratégie du camp bourgeois nous est désormais familière : focaliser le débat sur des divergences secondaires pour diviser les opposants à la réforme. Et il semble bien que cela fonctionne, puisque le PSS a annoncé son soutien au projet du Conseil des États plutôt qu’à la lutte référendaire avec les forces sociales et syndicales. De même, les directions syndicales – influencées par le PSS et son Conseiller fédéral Alain Berset – semblent prête à trahir la volonté de leur base exprimée lors de divers Congrès nationaux récents. Pour le PST-POP, il n’y a rien à attendre des petits jeux politiques au Parlement, qui ne permettront au mieux que de sauver quelques miettes. La seule manière de s’opposer au démantèlement des retraites est de lancer le référendum contre PV2020 et de mener la lutte dans la rue, sur les lieux de travail, dans le cadre d’une alliance de tous les secteurs progressistes. Nous pouvons gagner, comme en 2004 et en 2010.

Par ailleurs, le CC s’est prononcé sur un certain nombre de sujets : Il a décidé de soutenir le OUI à la Loi sur 30 septembre 2016 sur l’énergie (LEne) qui sera soumise au vote le 21 mai 2017. Le but de cette loi, augmenter l’utilisation des énergies renouvelables, correspond aux objectifs du PST-POP. En revanche, les mesures proposées pour y arriver sont insuffisantes, car elles restent toujours dans le cadre d’une économie de marché et doivent être « économiquement supportables ». Pour le PST-POP au contraire, il faudra aller beaucoup plus loin. Un véritable tournant énergétique ne sera possible qu’à travers d’importants investissements de l’État dans les énergies renouvelables, la sortie du nucléaire et surtout, en forçant les grosses entreprises à changer leurs méthodes de production pour les rendre respectueuses de l’environnement.

Il a décidé de soutenir l’initiative du GSSA « Pour l’interdiction du financement de l’industrie d’armement par la place financière suisse ». Elle rejoint un objectif central du PST-POP qui est la défense de la paix. A l’heure où les guerres impérialistes redoublent de puissance, déstabilisent durablement des régions entières et font des millions de morts et de réfugiés, nous ne pouvons accepter que des profits soient réalisés grâce au business des armes.

Les 7 et 8 juillet 2017, le PST-POP se joindra à la fête des peuples du Parti du Travail de Genève qui commémorera cette année les 100 ans de la Révolution d’octobre. Le programme sera composé d’une partie politique (débats, conférences) et d’une partie artistique/culturelle (concerts, stands). Nous invitons les camarades à réserver ces dates.

Secrétariat du PST-POP 28 février 2017

Plan du site |  RSS 2.0