Accueil du site > Activités > Initiatives > Lancement de l’initiative "Pour une caisse d’assurance maladie et accidents (...)

Lancement de l’initiative "Pour une caisse d’assurance maladie et accidents genevoise publique à but social"

mercredi 15 mars 2017

L’initiative populaire du Parti du Travail "Pour une caisse d’assurance maladie et accidents genevoise publique à but social" (à télécharger en annexe) est enfin lancée. Enfin, car elle répond à une véritable nécessité.

En effet, la situation actuelle devient totalement intolérable. Depuis l’introduction de la LAMal, les primes augmentent chaque année au delà de toute mesure. Aujourd’hui, à Genève, la prime moyenne cantonale, pour un adulte de plus de 26 ans, est de 553,53 CHF ; de 520,94 CHF pour un jeune adulte entre 19 et 26 ans ; et de 129, 75 CHF pour un enfant de moins de 18 ans. Cela peut représenter allégrement 20% du budget d’une famille. De tels montants sont exorbitants, totalement intolérables pour les classes populaires. Cette situation scandaleuse est la conséquence logiquement inévitable du système pseudo-libéral – et tenant de la véritable escroquerie – de la LAMal.

Combien de temps allons-nous tolérer encore que des caisses maladie privée, toutes appartenant à des groupe dont le seul et unique objectif est le profit, pas le bien des assurés, continuent de s’enrichir sur les soins de base, augmentant les primes sans cesse et essayant de rembourser le moins possible ? Cela, sans oublier le problème des primes perçues en trop pendant des années, et qui malgré le scandale ne sont toujours pas remboursées ! Ce serait apparemment affreusement compliqué…Par contre les assureurs ont quand même l’outrecuidance d’infliger chaque année aux Genevois des hausses records : encore 4,5% de plus cette année ! C’est, à ce qu’il semble, trop compliqué de rembourser l’argent indûment perçu, mais facile et normal de continuer de se servir dans la poche des assurés…

Pour mettre fin à cette véritable escroquerie organisée, nous proposons une solution : une caisse maladie et accidents cantonale à but social

Une caisse cantonale à but social a deux avantages structurels économiques : ne faisant pas de publicité, elle peut se passer d’une dépense importante et inutile. De plus, n’étant pas lié à un groupe à but lucratif, elle n’est pas inféodée à des objectifs de profit sur le dos des personnes ayant besoin de soins et de médicaments.

Mais ce n’est pas tout ; en effet, une caisse cantonale permettrait aussi de réaliser des gains commerciaux, en permettant au canton d’y affilier les assurés défaillants ou non couverts. Dans ces cas, c’est le canton qui se substitue à l’assuré, pour le plus grand profit de l’assurance privée. Par ailleurs, l’Etat pourrait assurer par ce biais ses employés et fonctionnaires. En 2017, le canton déboursera sans doute plus de 300 millions de francs à titre de subsides pour les personnes ne pouvant pas payer leurs primes d’assurance maladie. Il ne serait que logique que cet argent – payé avec nos impôts – n’aille pas dans la poche d’assureurs privés, par ailleurs réticents à rembourser les soins qu’ils doivent rembourser, mais à une institution publique et sociale.

En ce qui concerne, la réserve dite mathématique, la garantie de l’Etat, gratuite, permettrait également de libérer l’assurance d’un problème endémique.

La caisse cantonale étant expressément une caisse à vocation sociale, ses dirigeants auront pour tâche prioritaire de tout mettre en œuvre pour alléger le poids des primes et d’assurer une transparence totale. Ce dernier facteur devra aussi permettre de voir dans quelle mesure les primes des assurances privées sont justifiées.

Ce ne serait certes pas encore la solution miracle, mais en tout un pas en avant potentiellement décisif vers la rupture avec le dispositif aberrant de la LAMal et de sa myriade de caisses privées en pseudo-concurrence, qui toutes arnaquent effrontément les assurés, en faveur d’un véritable système de santé publique et social, plus nécessaire que jamais.

Soutenez le juste combat du Parti du Travail pour le progrès social !

Signez notre initiative !

Plan du site |  RSS 2.0