Accueil du site > votations > NON à la loi anti-manifestations !

Votations du 11 mars 2012

NON à la loi anti-manifestations !

NON à la liquidation d’un droit démocratique fondamental !

mercredi 25 janvier 2012

Cette loi remet en cause un droit démocratique fondamental : le droit de manifester. En effet, cette loi, initiée par le futur procureur général et député PLR Olivier Jornot, prévoit, en plus des mesures déjà très restrictives de la loi actuelle, que :

 La police peut mettre aux organisateurs d’une manifestation des amendes allant jusqu’à 100’000 francs, s’ils-elles n’ont pas respecté des formalités administratives, même les plus absurdes : délais, etc.

 L’organisateur d’une manifestation pourrait se voir refuser toute nouvelle demande d’autorisation pendant 1 à 5 ans en cas de débordements même sans faute de sa part !

Cette loi permet tous les abus pour criminaliser les manifestations et ouvre la porte à l’arbitraire le plus total contre le droit d’exprimer son opinion sur la voie publique. Et ce alors que les abus les plus scandaleux font déjà partie de la pratique la plus courante de la police :

 Place de la Fusterie : un seul militant s’entretient avec quatre journalistes. Amende : 230,-

 3 syndiqués distribuent un tract devant un restaurant pour dénoncer des licenciements. Amende : 1’000,-

Un syndicat dépasse de 15 minutes l’autorisation lors d’une manifestation des grévistes de l’hôpital. Amende : 230,-

Face à la contestation populaire contre la crise financière et la crise du capitalisme, la droite suisse prend un tournant de plus en plus répressif et autoritaire pour réprimer l’expression démocratique du peuple.

Le Parti du Travail rappelle que toutes les avancées démocratiques et sociales ont été acquises dans la rue, grâce à la lutte et aux manifestations, et dénonce, l’hypocrisie de la droite qui défend les manifestations et les luttes partout dans le monde alors qu’elle veut les criminaliser en Suisse.

Plan du site |  RSS 2.0