Accueil du site > Activités > Référendums > Non aux économies sur le dos des plus démunis ! signez les deux référendums (...)

Non aux économies sur le dos des plus démunis ! signez les deux référendums lancés par l’AVIVO !

lundi 19 janvier 2015

Dans le cadre de sa politique d’austérité brutale contre les classes populaires et tous ceux que cette société laisse sur le carreau, la majorité de droite du Grand Conseil a adopté plusieurs mesures particulièrement scandaleuse à la fin de l’année 2014, en particulier deux lois inadmissibles contre lesquels l’AVIVO a lancé des référendums, que le Parti du Travail soutient.

IMPRIMEZ LA LISTE DE SIGNATURES ANNEXEE A CET ARTICLE, ET RENVOYEZ LA, MEME INCOMPLETE, AVANT LE 5 FEVRIER

Argumentaire :

NON AUX ÉCONOMIES SUR LE DOS DES PLUS DÉMUNIS !

Alors que le budget est en augmentation de plus de 100 millions pour la justice la sécurité et l’énergie, le Conseil d’Etat et le Grand Conseil ont pris des mesures minables contre les plus démunis de notre société.

Baisse des subsides caisse maladie. Alors que les assurés attendent toujours le remboursement des primes payées en trop, les primes continuent d’augmenter avec l’accord du Conseil d’Etat ! La baisse du subside caisse maladie sera de 437 F. par mois pour une personne avec un revenu de 3’667 F. par mois. Exemple figurant dans le rapport sur la loi 11540.

Prise en compte de 10% du subside caisse maladie pour le calcul du revenu déterminant donnant droit aux prestations complémentaires ! Ainsi le Conseil d’Etat invente des revenus fictifs aux pauvres afin de baisser leurs prestations complémentaires. Les subsides sont versés directement aux caisses maladie... Les conséquences de la prise en compte de ces revenus fictifs pourraient aller jusqu’à 14’159 fr pour une famille de deux adultes et deux enfants. Cette loi touchera 23’500 personnes. De plus, la prise en compte de ce revenu fictif peut faire perdre les prestations complémentaires cantonales, fédérales et communales (Ville de Genève), en raison de la prise en compte de ce revenu et des conséquences des effets de seuil !

Ces mesures d’économie sont d’autant plus scandaleuses que dans le même budget les subventions versées par la Confédération au Canton de Genève pour les assurés à ressources modestes et les prestations complémentaires sont en augmentation de 11 millions entre les comptes 2013 et le budget 2015 !

D’autres mesures plus minables les unes que les autres sont prévues dans le budget 2015 du Conseil d’Etat comme la suppression du cadeau pour les centenaires et la diminution drastique de l’aide sociale.

Pour la loi n° 11540, les prestations aux plus démunis seront réduites de 4,6 millions.

Pour la loi n° 11542, la réduction des prestations sera de 4 millions par an.

Un projet de loi n° 11552 propose la suppression de l’aide AI lorsque l’invalide atteint l’âge de 65 ans. C’est la troisième fois que le Conseil d’Etat tente d’imposer cette loi. Elle a chaque fois été refusée par le peuple, en 1998 déjà, puis en 2005 grâce à un référendum de l’AVIVO. Si cette loi devait être votée par le parlement, l’AVIVO a d’ores et déjà décidé le lancement d’un nouveau référendum.

Plan du site |  RSS 2.0