Accueil du site > Activités > cafés politiques > Quelles solutions à la hausse intolérable des primes d’assurance maladie (...)

Quelles solutions à la hausse intolérable des primes d’assurance maladie ?

Ce que les autres proposent, ce pourquoi le Parti du Travail s’est battu, ce que le Parti du Travail propose aujourd’hui

jeudi 5 septembre 2019

Le vendredi 20 septembre, à 19h00

A la salle du Cercle du Mail

25 Rue du Vieux-Billard, 1205 Genève

Débat public, avec :

• Maria Pérez, cheffe de groupe Ensemble à Gauche au Conseil municipal de la Ville de Genève, candidate au Conseil national

• Hélène Ecuyer, conseillère municipale, vice-présidente du Parti du Travail, candidate au Conseil national

• Quentin Stauffer, Président des Jeunes POP Genève, secrétaire syndical, candidat au Conseil national

• René Ecuyer, ancien président du Parti du Travail, ancien responsable du service social de l’AVIVO, ancien député au Grand Conseil

Restauration et boissons à prix populaires

Evénement public, entrée libre, venez nombreux !

les primes d’assurance maladie atteignent aujourd’hui des montants insoutenables, proprement ruineux pour les classes populaires, et même les classes moyennes. Cela n’empêche pas pourtant que nombre de soins, pourtant essentiels (comme les soins dentaires), ne sont pas pris en charge par l’assurance de base. Les assurés, déjà rackettés par leur assureur, doivent encore largement payer de leur poche…d’autant plus que le système des franchises les dissuade trop souvent d’aller se faire soigner.

Aussi les politiciens rivalisent de propositions pour freiner la hausse des coûts de la santé, voire les réduire. Certaines de ces solutions ont des aspects intéressants, d’autres moins. Mais toutes ou presque ont le défaut de ne pas s’attaquer au problème principal du système de santé en Suisse : le cartel des assureurs privés.

Le Parti du Travail avait proposé de vraies solutions pour ce problème. Soit notre initiative pour le remboursement des soins dentaires, qui aurait comblé une lacune criante ; ainsi que celle pour une caisse maladie publique genevoise à but social, qui aurait permis au moins de mettre en place le début d’une solution face au cartel des assureurs privés et à ses abus.

Même si nos deux initiatives n’ont pas passé la rampe du suffrage populaire, elles ont toutes deux obtenu près de 45% de votes en leur faveur, un score presque identique. Ce qui témoigne du fait qu’elles répondent à une vraie préoccupation populaire.

Aujourd’hui, nous considérons qu’il n’y aura pas de solution au problème des coûts de la santé sans se débarrasser du cartel des assureurs privés, au profit d’une caisse maladie unique, publique, avec des primes en fonction du revenu et de la fortune. Il est nécessaire également de s’attaquer aux profits mirobolants de l’industrie pharmaceutique.

Le Parti du Travail est déterminé à se battre pour de vraies solutions, pour un changement radical amplement nécessaire. Vous pensez aussi que les choses ne peuvent plus en rester en l’état ? Venez en débattre avec nous.

Plan du site |  RSS 2.0