Accueil du site > Formation politique > Signez le référendum contre la réforme prévoyance vieillesse 2020

Signez le référendum contre la réforme prévoyance vieillesse 2020

vendredi 7 avril 2017

La Loi fédérale sur la réforme de la prévoyance vieillesse 2020 est inacceptable :

➢ Elle obligerait les femmes à trimer une année de plus ou, à défaut, à subir une baisse à vie de leur rente AVS.

Ce serait la porte ouverte aux 67 ans pour toutes et tous.

➢ Elle n’apporterait aucune amélioration aux retraités actuels. Au vu de l’explosion des primes maladie et de la hausse de la TVA, cela se traduirait par la baisse de leur revenu.

➢ Elle ne garantirait même pas le maintien du niveau des rentes pour les futurs retraités. La seule certitude, c’est la hausse des cotisations. Résultat des courses : salariés à la caisse ; banques et assurances à la fête.

Les femmes à 65 ans, puis toutes et tous à 67 !

PV 2020 prévoit l’augmentation à 65 ans de l’âge de la retraite des femmes. Sous prétexte d’égalité, ouvrières, caissières et secrétaires devraient ainsi trimer une année de plus, au seul profit du patronat. Celles qui ne pourraient pas le faire subiraient une baisse à vie de leur rente AVS. Deuxièmement, en obligeant des dizaines de milliers de femmes à rester sur le marché du travail, la hausse de l’âge de la retraite stimule- rait le chômage. Enfin, elle préparerait l’étape suivante : les 67 ans pour toutes et tous. Même les représentants des partis bourgeois qui soutiennent PV 2020 l’annoncent déjà

Pas un centime pour les retraités actuels !

PV 2020 n’apporterait aucune amélioration – pas un centime ! – aux retraités actuels, soit près de 2,3 millions de personnes. Au vu de l’explosion sans fin des primes maladie, ce blocage des rentes se traduirait par la baisse de leur revenu. Elle serait encore ac- centuée par l’augmentation de la TVA, l’impôt le plus antisocial. Une fois de plus, les femmes seraient particu- lièrement prétéritées : 40 % d’entre elles n’ont que l’AVS pour vivre.

Salarié·e·s à la caisse, banques et assurances à la fête

PV 2020 ne garantirait même pas le maintien du niveau des rentes pour les futurs retrai- tés. Pour les femmes, cet objectif serait une chimère. Elles reçoivent, en moyenne, une rente AVS de 2000 francs. Le relèvement à 65 ans de l’âge de la retraite les priverait dès lors de 24 000 francs. Avec le supplément de 70 francs par mois, il faudrait donc qu’elles vivent jusqu’à 94 ans pour récupérer cette perte...

Pour ce qui est des rentes du 2e pilier, toute projection à 20 ou 30 ans est aléatoire. Ce qui est certain, c’est que les attaques patro- nales visant à en réduire le niveau se poursuivront. Bref, la hausse des cotisations dans le 2e pilier prévue par PV 2020 risque d’avoir pour seul effet la diminution du salaire net des travailleurs concernés. En revanche, banques et assurances en profiteraient pour accroître les bénéfices réalisés sur notre dos.

Formulaire pour signer en annexe

Plan du site |  RSS 2.0