Accueil du site > Actualités > Solidarité avec les travailleurs de « Scintilla »

Solidarité avec les travailleurs de « Scintilla »

communiqué de presse du Parti Suisse du Travail

dimanche 24 novembre 2013

Le Parti Suisse du Travail se solidarise avec tous les travailleurs de l’entreprise "Scintilla", propriété de BOSCH SA, et il les invite à promouvoir des actions syndicales de lutte, y compris la grève, pour contrer la décision de la direction du groupe de délocaliser l’établissement. La multinationale allemande, en 2012, a obtenu 2.3 milliards d’euro de profits. Il est certain qu’en Suisse elle bénéficie du secret bancaire et peut en sauvegarder une bonne partie face aux fonctionnaires du fisc allemand. Aucune justification ne peut être avancée pour réduire les effectifs sur le site de Zuchwil.

Au contraire, grâce au dur travail effectué par les 625 travailleurs de "Scintilla", les produit Bosch ont été vendus dans le monde entier. La récompense minimale aurait été l’introduction d’une préretraite à 60 ans et l’augmentation à 6 semaines de vacance par an. Le fondateur du groupe, que déjà au début du 20e siècle avait introduit la journée de 8 heures, avait un dicton : "vaut mieux perdre de l’argent que la confiance d’autrui". Celui n’a certainement aujourd’hui plus aucune valeur.

Une fois de plus, le Parti Suisse du Travail constate qu’il ne reste aux travailleurs qu’à briser la "paix du travail" pour défendre leurs intérêts. Le patronat se fait de plus en plus arrogant et, pour quelques virgules de profit en plus, il est prêt à mettre à la porte des centaines de travailleurs, qui n’ont aucun droit démocratique à ce niveau des "affaires". Face à cette nouvelle preuve du manque de liberté pour les plus démunis il nous semble que notre proposition de changement politique pour que les travailleurs soient les maîtres du jeu et que la propriété des entreprises revienne à la collectivité est plus que jamais actuelle.

Comité directeur du Parti suisse du Travail

Plan du site |  RSS 2.0