Accueil du site > votations > VOTATIONS POPULAIRES DU 24 NOVEMBRE 2013

VOTATIONS POPULAIRES DU 24 NOVEMBRE 2013

POSITIONS DU PARTI DU TRAVAIL

jeudi 31 octobre 2013

OUI à l’initiative 1 : 12 ! OUI à des salaires équitables !

L’initiative populaire fédérale de la Jeunesse socialiste suisse « pour des salaires équitables » exige que le salaire le plus haut versé dans une entreprise ne puisse pas dépasser de plus de 12 fois le salaire le plus bas versé dans la même entreprise. Le Parti du Travail soutient à fond cette initiative juste et indispensable pour mettre un frein au creusement abyssal des inégalités que l’on connaît. En effet, nombre de multinationales helvétiques paient des salaires démesurés et indécents à leurs dirigeants, pendant que les salaires du commun des employés de ces entreprises stagnent ou sont revus à la baisse. Les démagogues de la droite et du patronat nous refont la même campagne que contre l’initiative Minder, menaçant l’économie suisse de catastrophe si jamais l’initiative passe. Mais ils rechantent ce couplet à chaque fois que leurs privilèges exorbitants sont un peu menacés, et plus personne n’y croit. Pour des salaires plus justes, un OUI sans hésitations s’impose le 24 novembre !

NON à l’initiative rétrograde de l’UDC ! NON à la croisade contre les crèches !

L’« Initiative pour les familles : déductions fiscales aussi pour les parents qui gardent eux-mêmes leurs enfants », lancée par l’UDC, demande que les parents qui gardent eux-mêmes leurs enfants aient droit à une déduction fiscale aux moins équivalente à celles qui les font garder par des tiers. A première vue, cette initiative pourrait sembler intéressante, mais elle doit être résolument rejetée. En effet, cette initiative promeut un modèle rétrograde de la famille : l’homme au travail et la femme à la maison. En outre elle propose une déduction fiscale dont profiteraient surtout les familles aisées qui n’en ont pas besoin, ce qui occasionnerait une perte de revenus pour les collectivités publiques supérieure à un milliard et demi de francs, qui devra bien être compensée par une réduction de prestations, dont souffriront surtout les gens à revenus modestes.

NON à la vignette à 100 francs ! NON à une taxe de plus !

Le Parti du Travail s’oppose au relèvement de la vignette autoroutière à 100 francs parce que cette hausse servira uniquement à la construction de routes et surtout parce qu’il s’agit d’une taxe, qui frappe tout le monde de la même façon, et qui représente donc un montant élevé pour les gens modestes alors qu’elle est indolore pour les riches. Le Parti du Travail combat la logique des taxes puisqu’il s’agit de l’impôt le plus antisocial et le plus injuste qui soit. Appeler une taxe « écologique » ne change pas sa nature de taxe, c’est au mieux une argutie pour la rendre plus acceptable aux yeux de la population. Ce sont les impôts directs et proportionnels qui doivent être augmentés, pas les taxes.

Plan du site |  RSS 2.0