Accueil du site > votations > Votations populaires du 28 septembre 2014

Votations populaires du 28 septembre 2014

mercredi 10 septembre 2014

OUI à la caisse publique !

Le système opaque et fondé sur l’escroquerie organisée des caisses-maladie privées n’a que trop duré. Les primes sont exagérément chères, ce qui n’est pas étonnant car elles augmentent beaucoup plus vite que les coûts de la santé. Elles ont en effet augmenté de 116 % depuis 2000, alors que les coûts de la santé ont augmenté de 72 %. Que font les assureurs du reste ? Que font-ils de leurs réserves démesurées ? On ne peut le savoir car leur comptes et leur fonctionnement est totalement opaque. Peut-on encore continuer de faire confiance à ceux qui ont indûment soustrait des centaines de millions aux assurés de sept cantons et ensuite ont joué de leurs réseaux aux chambres fédérales pour ne pas avoir à rendre l’argent. Le Parti du Travail estime qu’il est plus que temps d’en finir avec ce système de pseudo concurrence, pour passer à une caisse publique, transparente et sous contrôle démocratique, qui remplisse une mission de service public plutôt que de faire la chasse aux bons risques.

NON à la traversée de la rade !

Le Parti du Travail partage tout à fait la nécessaire préoccupation de faire diminuer le nombre de bouchons à Genève, mais l’initiative de l’UDC pour la traversée de la rade est un miroir aux alouettes qui n’aurait que des inconvénients si elle passe. Toutes les études ont démontré que cette traversée ne réduirait pas la circulation au centre ville. Bien au contraire, elle attirerait des voitures qui aujourd’hui passent par l’autoroute de contournement et ferait donc exploser les bouchons. Elle coûterait au plus bas un milliard et demi (ce en conjoncture budgétaire difficile !), qu’il faudra bien économiser ailleurs, dans des dépenses vraiment utiles. Elle occasionnera des travaux à n’en plus finir. Et enfin, elle risque d’abimer la nappe phréatique dont nous tirons notre eau potable. Non, le meilleur moyen d’améliorer le trafic à Genève n’est pas de construire des tunnels, mais d’augmenter l’offre des TPG et de baisser leurs tarifs.

NON à l’initiative de Gastrosuisse sur la TVA !

Cette initiative pourrait sembler séduisante, ce d’autant que nous sommes opposés à l’existence même de la TVA, qui est une taxe injuste et antisociale. Mais personne ne croit sérieusement que cette initiative ferait réellement baisser les prix, ni ne donnerait lieu à une augmentation du salaire des employés de la restauration. Le gain supplémentaire irait tout simplement dans la poche des restaurateurs. En revanche, elle occasionnerait un manque à gagner pour la Confédération de 750 millions de francs (qu’il faudra bien économiser quelque part), dont une perte de 75 millions pour le fonds AVS et de 40 millions pour le fonds AI. Pour pallier à cette baisse de revenu, le Conseil fédéral a déjà prévu de relever le taux réduit de TVA de 2,5% à 3,8%, ce qui frappera de plein fouet les consommateurs les plus modestes.

Plan du site |  RSS 2.0