Accueil du site > votations > votations populaires du 22 septembre 2013 : positions du Parti du (...)

votations populaires du 22 septembre 2013 : positions du Parti du Travail

jeudi 22 août 2013

NON à la journée de travail de 24 heures !

La majorité de droite de l’Assemblée fédérale souhaite autoriser les shops des stations- service la totalité de leur assortiment 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Mais cette révision de la loi sur le travail est en réalité un ballon d’essai. La droite de ce pays essaye ainsi d’imposer progressivement une vielle lubie patronale : la libéralisation totale des heures d’ouverture pour l’ensemble du commerce de détail, tous les magasins ouverts toute la semaine jour et nuit. Cette lubie ne répond à aucun véritable besoin des consommateurs, preuve en est que chaque projet allant dans ce sens a été refusé en votation populaire. En revanche, cela reviendrait à péjorer gravement les conditions de travail du personnel, à priver les travailleurs de leur droit au repos et à une vie familiale. Disons NON à la stratégie du saucissonnage et cette attaque en règle contre les conditions de travail des vendeurs et vendeuses !

NON à une loi sur les épidémies répressive et liberticide !

Le Parti du Travail n’est pas opposé à la vaccination ni même à la vaccination obligatoire lorsque celle-ci se révèle nécessaire. Mais des campagnes de vaccination à large échelle sont déjà possibles avec la loi actuelle. En revanche, la loi soumise en votation prévoit des mesures de surveillance et de contrainte dangereuses et liberticides, et qui dépassent de loin les exigences sanitaires. Ainsi elle prévoit des interdictions de manifester, d’exercer certaines professions sur simple soupçon d’être porteur d’une maladie infectieuse, et des peines de prison pour non- coopération allant jusqu’à 3 ans dans certains cas. La Confédération pourrait confier certaines décisions à des experts issus du privé (malgré le conflit d’intérêt inévitable) et les critères de la loi pour définir une épidémie sont tellement flous que les mesures les plus liberticides pourraient être activées pour la moindre grippe un peu virulente.

Oui au renforcement du Tribunal des baux et loyers.

Cette loi, soumise au référendum obligatoire et non contestée, prévoit d’augmenter le nombre de juges assesseurs du Tribunal des baux et loyers. Le Parti du Travail ne s’oppose pas à cette mesure car elle permettra d’améliorer la célérité des procédures.

Plan du site |  RSS 2.0